Introduction
Poème 2
Poème 6
Poème 12
Mon Hiroshima
Poème pour le maté
Imprévisiblement prévisible
Mon amphétamine
Hay dia sin, hay dia con
Le Plongeon
Mon Antares
Asi es
Je suis mort
L’histoire d’un pendu ép 1
Le bourrin
Naissance d’un monstre
La place
Poème pour HIROSHIMA
Mère de la paisibilité
Subrepticement je m'éclipse
Impossible Agnosie
Monde réel
Hommage à Nietzsche
Vomissements
L’étudiante
L’impossible possible
Ma lavandière
Une île
En réponse…
Puta Vida

 

Texte d'introduction

En réponse…

 

Maintenant que je pris connaissance de tes maux
Et compris avec force la douleur de tes mots
Larmoyant; je m'offre le pouvoir d'avorter,
Inconsciemment, ce syllabaire supporté.

Nul autre, que ce primitif jeu de craie
A la face nipponne, n'aurait pu te montrer
Toute la véracité du bouillonnement
Elémentaire qui agite mon tempérament

A l'explosion massive d'une mer pétrolée.
Meurtri violemment par tes orbites perlées,
Obscures et occasionnellement imbibées
Par ton émotivité, je sens se bomber,

Objectivement, mon thorax qui ne peut
Renfermer en son sein mon piston galopeux.
Libéré de cet emprisonnement cardiaque
Autodestructeur, je me vois traverser lac,

Vallées, massifs, océans, déserts et forêts
Infinies jusqu'à ce Thulé qu'on ne serait
Découvrir pour, sur ton sein, déposer ma main
Afin d'arracher ton coeur et de le faire mien.