Introduction
Poème 2
Poème 6
Poème 12
Mon Hiroshima
Poème pour le maté
Imprévisiblement prévisible
Mon amphétamine
Hay dia sin, hay dia con
Le Plongeon
Mon Antares
Asi es
Je suis mort
L’histoire d’un pendu ép 1
Le bourrin
Naissance d’un monstre
La place
Poème pour HIROSHIMA
Mère de la paisibilité
Subrepticement je m'éclipse
Impossible Agnosie
Monde réel
Hommage à Nietzsche
Vomissements
L’étudiante
L’impossible possible
Ma lavandière
Une île
En réponse…
Puta Vida

 

Hommage à Nietzsche

Oublie tous tes frères et soeurs,
Oublie ta famille,
Oublie pour qui bat ton coeur
Et noie tes pupilles,
Oublie les tous, n'ai pas peur.

Oublie tous ceux qui t'entourent,
Oublie tes amis,
Oublie tes maîtres, tes amours
Et tes ennemis,
Oublie-les tous pour toujours.

Oublie aussi ton enfance,
Oublie l'albumine,
Oublie ta date de naissance
Et tes origines,
Oublie en toute conscience.

Oublie toutes tes passions,
Oublie tes envies,
Oublie toutes ces émotions
Qui ont fait ta vie,
Oublie tout sans concession.

Oublie ton faux quotidien:
Cette vie si rude;
Oublie ton petit train train
Et tes habitudes,
Oublie tout, ça ne vaut rien.

Oublie l’environnement,
Oublie tous ces clips,
Oublie ce déferlement
D'images qui t'agrippe,
Oublie ce media qui ment.

Oublie tout ce qu'on t'a dit,
Tout n'est que mensonge,
Oublie cette comédie,
Elle est le mensonge,
Oublie tous ces mots maudits.

Oublie tout et pars!
Pars élargir ta vision,
Pars loin d'ici, pars!
Vers de nouveaux horizons.
Pars! N'oublie pas, pars!

Pars loin de ces gens,
Ils ne sont que société,
Pars loin des agents
De cette incivilité,
Fuis ses dirigeants.

Pars avec aisance,
Pars défier cette nature,
Son vent, sa démence,
Son altitude, sa verdure,
Sa folle puissance.

Pars et vagabonde
Vers de nouvelles contrées
Qui seront fécondes;
Pars afin de perpétrer
La vie dans ces mondes.

Pars! Tu trouveras.
Quoi? je ne le sais pas car
La réponse n'est pas,
Le mystère demeure, mais pars
Et tu trouveras.