Introduction
Poème 2
Poème 6
Poème 12
Mon Hiroshima
Poème pour le maté
Imprévisiblement prévisible
Mon amphétamine
Hay dia sin, hay dia con
Le Plongeon
Mon Antares
Asi es
Je suis mort
L’histoire d’un pendu ép 1
Le bourrin
Naissance d’un monstre
La place
Poème pour HIROSHIMA
Mère de la paisibilité
Subrepticement je m'éclipse
Impossible Agnosie
Monde réel
Hommage à Nietzsche
Vomissements
L’étudiante
L’impossible possible
Ma lavandière
Une île
En réponse…
Puta Vida

 

La place

Sous le ciel ronronnant d'un impropre chaleureux,
Où Bartholdi cambre ses grisonnants fourreaux,
Le peuple, ruisselant comme un goret fiévreux,
Vient trouver repos de son lourd jour de fardeau
En s'écrasant sur ces tendres trônes affreux
Qui prolifèrent près de ces putréfiant bistrots.

Sur ce plancher bardé de parasols plâtreux,
Où l'eau minérale se troque contre des Euros,
La gente montre sa brûlante face de cul terreux,
Aussi rongées que le gras profil du bourreau,
Et proclame, sans reproche, des proverbes scabreux
S’abaissant sans remord au stade de blaireau.

Ils rodent, paressent, baroufent et prônent leurs brocs vitreux
Qu'ils approchent tremblotant sur leur rangée de crocs
Que l'on voit sous leurs râpeux labres de lépreux
D'où s'évapore une troublante odeur de poireau.
Ce cabaret offre un panorama givreux
D'un bien triste et dépravant troupeau de poivrots.

Sous ces cramant rayons, ils exposent, flatreux,
Leur corps d'Aphrodite, leurs rideuses gueules d'accrocs;
Ils radotent, palabrent, prophétisent, ces valeureux,
Mais leurs sermons brandit offrent ce constat bien gros
Qu'ils ont le cerveau, comme ces patrons, bien poreux,
Ces ivrognes bourrés d'un rhum arôme d'escrocs.

Et par temps de révolte, ils s'empressent, peureux,
Sur cette place où se dressent de virtueux barreaux.
Ils grognent leur rage à un rythme pro-foireux
Et se transforment, réunis ici, en héros.
Mais toujours rongés par la bière, les yeux poreux,
On conclue que ce ne sont que des numéros.

Voila à quoi ressemblent ces débris râpeux
Sombrant sous l'ombre trouée de la Place des Terreaux.